Quelle est l’histoire des couleurs et du blason du Racing Club de Lens ?

Le Racing Club de Lens est l’un des plus vieux clubs de football de France. Créé en 1906, il dispose d’une histoire très riche, et largement liée à celle de la région. Voyons comment le blason du RC Lens a évolué vers la version que l’on connaît aujourd’hui, et bien entendu pourquoi le club a adopté les couleurs Sang et Or.

Pourquoi Lens joue en « sang et or » ?

Les premières parties de football se font sur la fameuse place Verte de Lens, et l’engouement est tel qu’il suscite rapidement l’intérêt de la Compagnie des Mines de Lens, et c’est donc tout naturellement que les premières couleurs officielles de l’équipe ont été le noir et le vert. Mais, alors que le club commençait à prendre de l’ampleur, la Première Guerre mondiale a lourdement impacté son développement. La ville de Lens, presque entièrement détruite, doit être refondée. Il en va de même pour son club de foot. L’aide apportée par le Comité de Secours Américain sera à cet effet très efficace, et les couleurs du club deviennent le bleu ciel, le blanc et le rouge, à l’image de la bannière étoilée.

L’histoire raconte que c’est en 1923 que les joueurs et le bureau du RC Lens, passant devant les ruines de l’église Saint-Léger (dernières marques de l’occupation espagnole), décident d’adopter le rouge et le jaune comme couleurs officielles. Ces dernières furent arborées dès 1924 lors de l’ouverture du stade municipal.

Mais, au-delà des couleurs, c’est surtout leur symbolique qui reste aujourd’hui encore fédératrice : le sang, versé tant sur les champs de bataille que dans les fosses, et l’or, qui figure aussi bien la valeur du charbon que celle du cœur des mineurs.

C’est ainsi que joueurs et supporters du Racing Club de Lens sont appelés les Sang et Or.

Le noir est la dernière couleur omniprésente dans l’image du club, et rappelle l’histoire minière de la région sur le blason du RC Lens.

Que signifie le blason du RC Lens ?

Le Racing Club de Lens, à l’instar de nombreux clubs, est à l’origine une histoire d’étudiants qui s’essayent à un sport relativement jeune venu de l’autre côté de la Manche. Si le logo du club reste très simple durant près de 50 ans, se limitant à un simple lettrage, c’est en 1955 que le premier véritable blason du RC Lens fait son apparition, flanqué de la fameuse lampe de mineur. Elle représente les générations de gueules noires qui constituaient alors une grande partie des supporters de l’équipe, et dont le métier allait peu à peu disparaître à partir de 1960.

Jusqu’en 1969, le blason du RC Lens est principalement noir, la lampe jaune dégageant des traits de lumière rouges, respectant ainsi les couleurs Sang et Or. Un second blason est ensuite présenté et sera utilisé pendant 10 ans. Constitué de deux bandes en diagonale, une jaune et une rouge, on pouvait toujours y voir la lampe de mineur et les initiales du club, ces deux éléments passant en noir.

Ce n’est qu’en 1979 qu’un troisième blason du RC Lens, très proche de celui que l’on connaît aujourd’hui, est dévoilé. Les initiales RCL passent en blanc, la lampe voit sa taille réduite et se trouve dès lors devant le logo de la ville de Lens (un château entouré de deux fleurs de lys). La nouveauté réside dans l’ajout, au niveau de la partie supérieure du blason, de la mention Racing Club de Lens en noir sur fond blanc.

Depuis 1998, on peut voir la date de création du club affichée sur le haut du blason. Enfin, une édition spéciale a été utilisée pendant deux ans à l’occasion du centenaire du club. Pour plus d’informations sur le blason lensois, rendez-vous ici.

Une équipe dans le cœur de tous

Au-delà du football, de la compétition et du palmarès, le Racing Club de Lens a cette force de parler à tous les Français. Le RC Lens symbolise cette capacité à toujours faire face. Les Sang et Or auraient pu disparaître, comme beaucoup d’autres clubs, après deux guerres mondiales et une crise économique profonde. Il a cependant toujours trouvé la force de se relever, galvanisé par un public fidèle et passionné.

Ainsi, à chaque match qui se déroule au stade Bollaert, la ferveur populaire vous emporte, l’ambiance est toujours aussi folle, quelle que soit la division dans laquelle l’équipe évolue. Et que l’on supporte l’équipe ou pas, tout le monde honore un passé qui dépasse largement le sport en chantant le refrain de la superbe chanson de Pierre Bachelet, « Les Corons », entonnée en début de seconde période pour accueillir les joueurs.